Oreille d’homme

Spectacle jeune public à partir de 9 ans.
Création 2013
édité chez Rouergue

Oreille d'Homme  ©Dorothy-Shoes

Création à l’Espace Malraux/Joué-les-Tours
Scène Régionale de Touraine

Mise en scène : Geneviève Thomas
Texte : Bart Moeyaert
Jeu : Steve Brohon , Lucie Thomas
Univers sonore et Jeu : Olivier Bosseron [égü]
Voix d’enfants : Louise Gonin-Neveu , Arthur Latapie
Création et régie lumière : Jean-Raphaël Schmitt
Décorateur : Luc Boissinot
Costumes : Pauline Legros
Affiche et photos : Dorothy-Shoes
Communication et Diffusion : Elsa Maupeu
Traduction : Daniel Cunin

Deux cousin / cousine, Nisse et Elle, devenus adultes se retrouvent autour d’un repas pour parler d’un événement de leur enfance qui les a séparé.
Suite à une dispute entre adultes au cours d’un repas de famille, Nisse et Elle se sont soudés contre leur cousine Stina. La différence alimentaire entre eux et la famille de Stina, végétarienne, leur a semblé être la cause de la dispute.
Alors que les adultes tentent de se réconcilier, Nisse et Elle vont accepter de jouer avec Stina, mais pour s’en moquer davantage. Dans leur jeu d’enfant, Stina est leur fille, ils vont la forcer à manger de fausses côtelettes, représentées par une plante qui s’appelle « oreille d’homme » et qui est vénéneuse.
Consciente du danger, Stina va manger. 

« Pour cette création, deuxième volet de la recherche entamé avec Du Sable entre les dents, nous avons travaillé sur la question des traces et des souvenirs d’enfances qui restent présents chez les adultes. Durant le parcours du spectacle, les personnages font un travail de mémoire et tente de mettre des mots sur leurs douleurs enfantines. »
Bart Moeyaert raconte comment des enfants, dans leur jeu de papa et maman, mettent en scène des violences et humiliations liées à leurs expériences, leur héritage familial et leur vision du monde adulte en allant jusqu’à franchir les limites du jeu.

Comment construire son identité sous le poids des non-dits ?

Oreille d’homme est adapté du roman éponyme de l’auteur flamand Bart Moeyaert.
Ses romans proposent de partager un univers autour de la famille, et mettent des jeunes en interaction avec le monde des adultes. Il a voulu que son récit Oreille d’homme soit « miroir du monde des jeunes, et miroir du monde des adultes (…) Je suis resté à l’époque où je trouvais que tout était difficile, quand j’avais douze ans, et encore vingt ans, trente ans (…) même si la jeunesse, est en même temps le plus beau temps de la vie, où tout est possible, où on peut choisir ce qu’on veut . À vingt ans, on est tourné vers le futur, alors que dans l’enfance, on est plus tourné vers la découverte, ce qui inclut douleur et tristesse.»

L’équipe de création a eu la chance de pouvoir établir une communication continue avec Bart Moeyaert pendant toutes les étapes de travail de ce spectacle.

Dossier de présentation du spectacle : Dossier de présentation Oreille d’homme

Plan de feu type : Plan type Oreille d’homme

Un dossier pédagogique du spectacle est également disponible, contactez-nous pour le consulter.

Théâtre des Trois Clous est subventionné par la ville de Tours et la Région Centre.
Cette création est soutenue et accueillie en résidence à l’Espace Malraux / ville de Joué-Les-Tours.
Accueil en résidence à l’AFPP-Tours et à l’Espace J.Villeret.
La compagnie est accueillie en résidence permanente de création au Théâtre Gabriel Monnet.

34

1

5

3

6

14

37

39

35
sans-titre OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photos © Dorothy-Shoes